catalogue

CAROL
  
RéalisateurTodd Haynes
ActeursCate Blanchett, Rooney Mara, Sarah Paulson, Kyle Chandler, John Magaro, Jake Lacy, Carrie Brownstein, Cory Michael Smith, Jim Dougherty, Kevin Crowley, Ken Strunk, Ann Reskin
ProductionElizabeth Karlsen, Stephen Wooley
ScénarioPhyllis Nagy, d'après l'oeuvre de Patricia Highsmith
MusiqueCarter Burwell
GenreDrame, Romance
Année2015
NationalitéGrande Bretagne, Etats-Unis
Durée119 min.
No Suisa1010.440
Age d'admissionCH: 14

Synopsis
Thérèse (Rooney Mara - The Girl with the Dragon Tattoo), jeune employée d’un grand magasin de Manhattan, fait la connaissance d’une cliente distinguée, Carol (Cate Blanchett), femme séduisante, fascinante, prisonnière d'un mariage peu heureux.
À l’étincelle de la première rencontre succède rapidement un sentiment plus profond et les deux femmes se retrouvent bientôt prises au piège entre les conventions et leur attirance mutuelle.
Une passion naît, contrariée par le mari de Carol, lequel n'hésite pas à utiliser leur petite fille comme un moyen de chantage. Avec pudeur et sensibilité ce film nous parle ici d'un amour revendiquant sa liberté.
Festivals / Preise
BBritish Academy Film Awards: nominé pour: Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleure actrice (Cate Blanchett), meilleure actrice dans un second rôle (Rooney Mara), Meilleure Photographie, Meilleurs Décors, Meilleurs Costumes, Meilleur Maquillage/ Coiffure
***
Australian Academy of Cinema Awards: nominé pour: Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleure actrice (Cate Blanchett), meilleure actrice dans un second rôle (Rooney Mara)
***
Critic's choice awards 2016: nominé pour: Meilleur Film, Meilleur Réalisateur, Meilleure Actrice pour Cate Blanchett, Meilleure Actrice dans un second rôle pour Rooney Mara, Meilleure Photographie, Meilleurs Décors, Meilleurs Costumes, Meilleur Maquillage/ Coiffure, Meilleure Musique
***
Golden Globes 2016: nominé pour: Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleure actrice principale (Cate Blanchett), Meilleure actrice principale (Rooney Mara), Meilleure bande originale (Carter Burwell)
***
Independent Spirit Awards 2016: nominé pour Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur scénario, Meilleure photographie, Meilleure actrice principale (Cate Blanchett), Meilleure actrice principale (Rooney Mara)
***
Cannes 2015: Prix d'interprétation féminine Rooney Mara, Queer Palm
nominé pour la palme d'or
***
BFI London: Séléction officielle
***
New York Film Festival: Séléction officielle
***
ZFF 2015: Première Gala
***
BFI 2015: Première Gala
Presse
Un film poétique, intelligent et merveilleusement incarné.
RTS , Journal télévisé
 
Hymne à l’amour et au cinéma classique.
Un film qui plaira aux nostalgiques du cinéma classique, aux amoureux de la beauté et aux amoureux de l’amour – sans mentionner ceux de sa brochette d’acteurs charismatiques. Le message derrière l’histoire de Carol et Therese n’est pas exclusivement homosexuel, il est universel : Amor omnibus idem pour citer Virgile.
Daily Movies
 
Une merveille de mise en scène, avec un sublime duo Cate Blanchett – Rooney Mara
Le Temps
 
Une histoire d'amour élégante entre deux femmes, portée par l'interprétation vibrante et délicate de Cate Blanchett et Rooney Mara.
L’illustré

Une prestation époustouflante
Gala

Lyrique
Numéro

D'une brûlante élégance
Le Figaro

A ne pas rater sous aucun pretexte
Marie-France

Proche de la perfection
Télérama
Cate Blanchett est exceptionnelle
L'Express Styles

Un choc esthétique
Vogue

Inoubliable
La Croix

Hymne à l’amour et au cinéma classique.
Un film qui plaira aux nostalgiques du cinéma classique, aux amoureux de la beauté et aux amoureux de l’amour – sans mentionner ceux de sa brochette d’acteurs charismatiques. Le message derrière l’histoire de Carol et Therese n’est pas exclusivement homosexuel, il est universel : Amor omnibus idem pour citer Virgile.
Daily Movies
 
Film somptueux ! La mélancolie particulière du film tient à ce qu’il ne cherche jamais à se comparer aux mélodrames dont il se fait l’écho, mais plutôt à faire tenir entre deux regards frémissants ce qui jadis s’est épanoui dans des formes amples et définies. Carol, plus modestement, serait l’histoire d’une jeune fille d’aujourd’hui qui se souviendrait d’un amour d’hier, qu’elle réanimerait comme on secoue une boule de Noël, pour que la neige continue de tomber, et avec elle les images évaporées de l’être aimé.
Cahiers du Cinéma

A l’affiche une superbe Cate Blanchett et la délicate Rooney Mara. Un véritable coup de cœur que ce coup de foudre interdit.
TdG, Edméee cuttat
 
Une histoire intense, sublimée par cette réalisation et ce duo bouleversant. CAROL est d’une beauté saisissante!
Lebillet.ch
 

Todd Haynes touche au sublime. Il cisèle un pas de deux dont la retenue exhale l’érotisme le plus incandescent.
Au-delà de son esthétique, le film est un plaidoyer pour l’esprit de tolérance dans une société hétérocentrée.
 
Cate Blanchett, plus sublime que jamais, elle est l’incarnation ultime du glamour. Elle porte la fourrure avec une grâce infinie, son regard brûle comme le feu et pétille comme la source, elle se meut avec des langueurs capiteuses, elle a sa voix de Galadriel où coule le miel et gronde la passion. Lorsqu’elle défait son peignoir, les spectateurs des deux sexes ont la tête qui tourne.
Le Temps
 
Todd Haynes nous emporte avec l’un des meilleurs films vus jusqu’ici en compétition. Sinon le plus beau.
 
Haynes signe là un bijou de mélo à la Douglas Sirk. Bousculant les normes d’une société corsetée, surfant sur les différences sociales et sexuelles, il propose une mise en scène brillante pour un film à l’esthétique raffinée et à la reconstitution de l’époque soignée aux petits oignons.
 
Il est en plus servi par une superbe Cate Blanchett dans la lignée des sublimes Lana Turner, Joan Crawford, Barbara Stanwyck ou Rita Hayworth. Face à elle Rooney Mara achève de nous séduire avec son allure et son look délicats rappelant irrésistiblement la fragilité d’une Audrey Hepburn.
Tribune de Genève, Edmée Cuttat
 
Todd Haynes retrouve avec CAROL le classicisme qui lui avait si bien réussi pour Loin du paradis. Tout en étant à l'opposé de la lumineuse flamboyance d'un Douglas Sirk, son film n'en est pas moins hautement bouleversant. C'est le plus beau vu jusqu'ici en compétition.
L'Hebdo
 
Avec Carol, Todd Haynes photographie l’élan d’une passion saphique dans un beau mélodrame.
www.avoir-alire.com

Filmé par Todd Haynes, l’amour est le plus beau des crimes. L’Américain adapte avec une infinie délicatesse le deuxième roman de Patricia Highsmith, une passion entre deux femmes.
C’est l’un des plus beaux qu’ait réalisés Todd Haynes et, à nos yeux, le plus beau qu’on ait vu cette année à Cannes.
Le Monde
 
Todd Haynes propose une poignante histoire d’amour. Mené par son excellent duo féminin, CAROL est ce genre de film, qui captive par de simples regards. De simples gestes.
Un film brillant, excellemment réalisé. Une romance poignante, sensuelle, qui éblouit de bout en bout.
Rêve d'amour ou rêve de film, CAROLest surtout une œuvre qu'on a du mal à quitter.
Clapmag
 
CAROL, le coup de fougue. Le film tout entier accorde l’envoûtement de ses formes à la palpitation de ce qui nous y emplit de sa déflagration lente, la cristallisation d’un cœur simple.
Libération
 

Somptueux, astral, sensuel… Le premier très grand film de la compétition.
Grazia.fr
 
Une pure merveille. Avec CAROL, l'américain Todd Haynes signe un mélodrame ultra- léché façon Douglas Sirk et le plus beau film vu jusqu'ici en compétition. Le couple Cate Blanchett - Rooney Mara est au parfait diapason de l'ensemble.
L’Express


Sortie Suisse Allemande:
10.12.2015

Sortie Romandie:
13.01.2016

Sortie Suisse Italienne:
21.04.2016

Voir
Affiche France
Quotes
Bande Annonce VO/df

Liens
Facebook e
Website US
RTS Journal télévi...

Disclaimer